sábado, 12 de diciembre de 2009

CONVERSACIÓN ENTRE LE CORBUSIER Y EL RECTOR MALLET.

En 1951, en la calle Nungesser-et-Coli de París, Le Corbusier recibe en su casa al rector Mallet para charlar sobre arquitectura y urbanismo. El diálogo que se teje entre ellos está poblado de comentarios sobre el papel de la cultura objetual en la transformación y la construcción de la identidad doméstica.

“Quant au reste ce sont des tableaux, non pas disposés en collection de timbres-poste, mais mis à certains endroits et éclairés comme il faut, et puis alors des objets sculptures de mes amis, de Henri Laurens, de Lipchitz, etc., et des choses antiques, très modestes de folklores antiques qui sont en particulier des choses grecques si étonnamment à l’échelle, si claires et émouvantes. Il y a des choses byzantines qui ont été ramassées n’importe où dans les Balkans et qui portent tout le style d’un âge. Il y a de tout. Il y a ce que j’appelle ma collection privée, ce sont des bouts de bois, des éclats de pierre, des épines de pins, des briques du bâtiment qui me servent de socle à une statuette, ce sont des coquillages entiers ou cassés par la mer qui sont très intéressants. Et même, je vous signale les os de boucherie [...] que la mer renvoie devant les pensions de famille devant les océans. Ce sont des outils extraordinaires de méditation physique, de résistance des matériaux, d’harmonie et de beauté de formes. Je ne vous cacherai pas que j’appelle cela ma CP, c’est-à-dire ma collection particulière, et j’en ai une véritable délectation”

ARGOT, Gilles; DION, Mathilde: "Entretiens de Le Corbusier avec le recteur Mallet". En: Le Corbusier en France. Paris: Collection Architextes, Le Moniteur, 1997. Pág. 176